Comité de Jumelage d’Essey-les-Nancy Brigachtal

Localisation

dimanche 24 avril 2011

Aujourd’hui

Dans la région Lorraine et le département de Meurthe-et-Moselle, Essey-lès-Nancy est une ville qui compte 8000 habitants. Sa superficie est de 570 hectares. Le Maire est Monsieur Jean-Paul MONIN, qui a été réélu en mars 2008. Essey-lès-Nancy est situé à l’Est de Nancy (106.000 habitants). L’agglomération nancéenne, dont fait partie Essey-lès-Nancy, compte plus de 412.000 habitants.

Avec la création d’une zone d’activité commerciale (Z.A.C.) : « La Porte Verte », Essey a vu s’implanter autour d’un hypermarché, de nombreux magasins, venus compléter une activité qui compte plus de 250 entreprises et commerçants générateurs de 2150 emplois.

Une seconde Z.A.C. : « Saint Pie X » se développe également dans le centre-ville.

De plus, la ville bénéficie de nombreux équipements sportifs et ne manque pas de s’exprimer sous la forme d’activités diverses.

Historique

L’occupation d’Essey-lès-Nancy remonte selon les historiens à 250 ans avant notre ère sur les hauteurs de la Butte Sainte Geneviève. C’est donc sur ce site que l’on peut circonscrire l’origine d’Essey.

A la période de la domination romaine, le site fut désigné sous le nom de "Andesina". Depuis, le nom n’a cessé d’évoluer pour se nommer "Aciaca Villa" et "Acciacum".

Il s’est ensuite modifié sous la forme d’ "Acy" au XIIIe siècle, "Ascey" au XVe siècle et "Escey" au XVIe siècle. Et c’est en 1631, après la Guerre de Trente Ans à la reconstruction du village qu’il prit le nom d’aujourd’hui "Essey-lès-Nancy".

La Première Guerre Mondiale n’affecta pas trop le village qui se transforma en bourg composé de petits artisans, commerçants et agriculteurs.

En revanche, avec la construction des premières casernes d’infanterie et d’un camp d’aviation, lors de la Seconde Guerre Mondiale, l’aérodrome d’Essey fut occupé par les Allemands ce qui eut pour conséquence les bombardements aériens alliés de 1944.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0